vendredi 30 novembre 2007

30 XI 2004

Songeant à me servir, malgré tout, c’est mieux que rien, un verre de vin d’orange, d’un vin d’orange que l’on m’a offert, je me souviens de ce que j’ai dit ce matin en me levant alors que j’avais bu un verre seulement de cette boisson avec beaucoup de glaçons : " Ce vin d’orange est un poison mortel, je n’en ai bu qu’un verre etc… " Par dépit, je me résout ce soir à en boire encore un seul verre, répétant l’expérience sans glaçon.
Posté par Mr Provansal à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 30 novembre 2007

Bruine

Bruine continue : c'est le brouillard qui s'égoutte. À 14 h. 15, sonnerie du glas : d'abord une grosse cloche qui se balance, puis une mélodie sonnée au marteau sur les quatre timbres du clocher, enfin ces quatre cloches sonnent à la volée, mais brièvement.
Posté par Mr Provansal à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 novembre 2007

Néologisme

Comment taire un mot tel que le président français en a eu ce matin, relatif au complexe tragique et chronique qui habite en région parisienne, et vers les grandes villes en général ? Il a dit : "voyoucratie" ou "…crassie" ? Non, il ne fait pas de jeu de mots, parce que le jeu, c'est qu'il parlait de lui ; cratie désignant le pouvoir, ce qui gouverne, non ? Un tel néologisme est une honte pour celui qui l'emploie ; outre le fait qu'il est injuste d'attribuer un soi-disant pouvoir à des personnes qui sont réduites à des extrémités pour... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 novembre 2007

Vision

Pourtant ce matin le brouillard, et tel qu'en fin de matinée les grands pins de chez T. laissaient à peine paraître leur profil sans contraste précis. Puis, ce soir, ayant duré tout le jour, cette eau tombe. Cet après-midi chez Mme R. à ratisser aussi, da ns le jardin où le coup de vent voilà dix jours a laissé un beau bordel de branches cassées au cèdre, surtout. Dégager aussi les balustres de la terrasse d'une liane qui les couvre : au grand secateur, à la hache, à la scie. Il y a chez Mme R. certains outils d'avant l'ergonomie ; ce... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 novembre 2007

Charpentier ?

L'herbe couchée par un coup de gel franc ce matin sous le ciel uniforme, semblable en tout point à celui de la nuit, sinon que la lune avait roulé du Nord-Est au Sud-Ouest entre-temps, faisant passer sa part d'ombre d'au-dessus à dessous. Puis le temps splendide toute la journée, retournant cet après-midi chez Mr B. pour son jardin. Les deux frênes, transplantés le mois dernier dans une haie basse de sorte à ce que sa femme n'ait pas vue, de sa place à table, sur le muret tout neuf bâti par les voisins, ayant perdu tout le feuillage... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 novembre 2007

Publicité

Chers lecteurs, si par le biais de ce blog une publicité s'affiche sur votre écran, veuillez m'en excuser.
Posté par Mr Provansal à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 27 novembre 2007

Image

Ce matin, par la fenêtre à l'étage, le soleil pas encore paru, deux nuages magnifiques flottaient par dessus la colline au Sud-Est, d'un rose un peu chaud mais homogène, uni, comme les nuages dans leur physique — lenticulaire, de taille moyenne, cerné comme corp céleste — échappés de la colline chauve et qui, éclairés colorés par une source invisible, étaient peut-être des nuages nacrés, mais je n'en suis pas sûr. Il avait presque gelé puis dans le ciel immense et dégagé le temps s'est adouci, la mi-journée passant sous des nuages... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2007

Retour

Avant-hier, Marseille quittée sur le coup de treize heure sous une pluie naissante et, dans le wagon, les rangs de fauteuils devant moi, droite comme gauche du couloir, occupés par des personnes qui voyageaient avec leurs petits chiens. L'étape de Montpellier montrant un soleil voilé, tiède ; le car grimpait sur le causse tandis qu'écouter "I have been in you" quand les raies jaunes d'une dernière vigne s'éloignaient, comme la Méditerranée par l'écran des vitres, faisait la complétude. Sur le plateau, dans le début de nuit frisquette... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 00:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 21 novembre 2007

Coup de vent

Depuis avant-hier en Provence, la journée d'hier dans la campagne du côté de Vauvenargues, avec six étudiants et un bus portant l'écusson de la mairie d'Aix, un mini-bus jaune, dont les étudiants ne voulaient pas trop sortir à cause du vent d'Est farouche. L'avantage des écussons sur les portières du bus : les habitants des résidences dont nous avons dessiné les portails, les villas, nous regardaient d'un œil curieux mais respectueux. Les étudiants peinaient à comprendre aussi qu'ils soit possible de voir, par supposition, par... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 novembre 2007

Émotion

Hier, le ciel froid dégagé sinon quelques hauts nuages par touffes, comme peignés (fibratus). Et, vers midi, une immense couche nuageuse juste au dessus, haute en altitude, flocus évoluant en zebratus vers le Sud-Ouest, derrière laquelle, diaphane, le sillage d'un avion, plus haut encore, était visible, tout droit, son début et sa fin masqués par la hauteur des bâtiments, mais on en devinait le sens. Ce matin, le jour s'est levé dans des rafales de vent douces, comme la lumière voilée qui venait avec. Puis dans le car jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]