La brume, masquant les hauteurs d'hier matin (on ne voyait pas les collines d'horizon habituel) et qui déversait une pluie constante dont la terre est saturée maintenant, s'est transformée en nuages sous l'effet d'un vent levé avec la nuit ; ce matin donc, et légèrement, les nuages se sont éloignés les uns des autres, toujours dans un peu de vent. Si bien que la nuit qui va tomber le fera dans le bleu du ciel comportant, bas, c'est à dire uniquement vers l'horizon, des nuages volumineux, bouclés, derrière lesquels est déjà le soleil, tache jaune pâle éclairant comme une lampe derrière un verre dépoli, puis au-dessus, parallèles les uns aux autres, des nuages éffilés, longilignes, lointains, libres et heureux — sans aucun doute.