Je donne un extrait ci-dessous du n° 20 de la revue Café verre, dont c'était le numéro des 10 ans, en regard de l'information diffusée soudain ce début Janvier par les journaux que les ordures posaient un problème à la ville de Naples et que la solution envisagée semblait être militaire… Il s'avère que le numéro 20 de Café verre est paru voilà presque un an et publiait entre autres une enquête menée dans Naples, sur le territoire de la ville.
Je goûte (sic) aussi le problème de la mode, singulièrement la mode alimentaire, que soulève ce passage de l'enquête relatif aux ordures : quand une chose se vend "comme des petits pains" plus personnes ne se soucie des conditions de sa production. Ça donnerait presque envie d'être atypique, voire mis à l'index : on ne connaît pas d'histoire d'un martyre qui aurait eu la chiasse parce qu'il mangeait des choses mal conservées, mal préparées… (Sauf peut-être dans Dodescaden, le film d'Akira Kurosawa, paru vers 1976, où il en meurt.)