Ce qui semble difficile à faire entendre à une génération qui s'est déjà laissée instrumentaliser dans une publicité U. A. P. autour de 1990 et qui fête le 40ème anniversaire d'une époque dans une autre, réalisant ainsi la prévision des publicitaires d'U. A. P. ("une génération mal dans ses pompes sera mal dans ses pantoufles", sommairement dit), c'est que ceux qui sont venus après eux, ceux élevés dans la coda mollissant du moment fêté, ont une opportunité en moins… Parce que si l'on a été élevé de façon trop structurée, on peut parfois jouer à se déstructurer ; tandis que si l'on a été élevé de façon insuffisamment structurée, on peut difficilement et rarement jouer à se structurer.