La loi, si l'on se fie à des informations prises à la radio, s'est faite plus sinueuse encore aujourd'hui, puisque la possibilité légale demeure en France de pratiquer la culture d'organismes génétiquement modifiés, tandis qu'il reste aussi légal de ne pas le faire. Dans ce domaine comme dans d'autres, sans et avec sont exclusifs. Et sans, qui sur le plan stricte de la signification, correspond à une valeur négative, va donc automatiquement être dominé par avec, qui, sur le plan de la signification toujours, est une valeur positive. Autrement dit, on ne pourra pas être sûr que des plants issus de graines génétiquement intactes ne seront pas hybridés, tôt ou tard, AVEC des plants issus de graines génétiquement modifiées. Voilà pour le règne végétal : sans et avec ce sera avec, et tant pis pour celui qui un jour verra un huissier débarquer dans son potager et lui prouver qu'il usurpe la propriété d'un industriel de la semence : TANT PIS… Les ordures ont les mains libres.