On n'y voyait pas à cent mètres ce matin, la brume ayant fini par descendre ; après qu'hier, à force de courants d'air frais, la soirée se fût laissée dominer par un crachin. La brume s'est relevée progressivement, et il n'avait pas plu dans la nuit, au contraire de ce qu'on pouvait penser, l'herbe seule étant humide. Puis une lucarne s'est ouverte dans le ciel, de telle sorte qu'on l'a prise pour autre chose qu'une éclaircie. Mais déjà le soleil restaurait son royaume. Un vent d'ouest, calme et généreux, s'est levé, trimbalant de bons gros  nuages (je dis gros, mais il faut avoir à l'esprit le fait qu'un gros nuage semble généralement être un ciel couvert) blancs, circulant à bonne allure dans le bleu dense qui les forme. Dès lors, le temps devînt agréable, avec des éclaircies passagères, suivies de moments sous-exposés, le vent s'augmentant parfois d'un souffle plus ample, puis reprenant son rythme initial. À certains moments, ce sont les nuages qui forment des îlots dans l'azur ; à d'autres, ce sont les percées de bleu qui forment des îlots parmi la masse nuageuse.