vendredi 31 octobre 2008

La journée de mercredi semblait devoir rester grise et rafraîchie jusqu'au soir, avec peut-être une pluie minuscule, mais en remontant le cours du Lot dans l'après-midi aux lumières déjà faibles, on se disait que, quoique blanc, le ciel n'était pas couvert, sauf qu'alors on percevait un peu de bleu très clair qui, rapporté à sa blancheur, indiquait que le ciel était bien couvert. Les arbres donnaient toujours de bons tons au paysage, rehaussant d'une joie le souvenir des beaux jours, mais, dès lors qu'on commençait à grimper au-dessus... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 27 octobre 2008

18 h. 30, nuit d'encre, une petite pluie régulière tombe depuis le début de l'après-midi. La matinée sans tellement de caractère n'était pas froide, alors qu'hier matin il y avait eu du gel au moins sur les pentes nord des toits préludant au superbe de la journée — réplique de la veille avec un tremblement ample de vent sur les feuillages bas. Il fait 11 degrés, l'air sent bon l'eau, son abondance, sa constance. Le ton des gouttes résonnant sur les appentis de tôle ondulée semble refuser de se taire.
Posté par Mr Provansal à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 octobre 2008

Le ciel étoilé d'hier soir a tenu sa promesse et l'est à nouveau ce soir après une journée splendide embrumée d'une lueur jaune au levant, et de la brume dans le lit des cours d'eau, mais c'est tout. Le temps était magnifique, avec de vastes contrastes et détachements des feuilles restantes au peuplier contre l'ombre d'une colline en arrière plan, et encore, la dent de scie des plumets demeurés aux cimes de peupliers d'Italie sur une ligne, quand toute leur ramure au-dessous de cette cime est nue. Du côté de Langogne, vers l'ouest,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 24 octobre 2008

Quand la grève est finie, la rétrospective continue.

Et la flemme commence : il a fait gris mais pas froid toute la journée.
Posté par Mr Provansal à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 octobre 2008

L'érable de la deuxième terrasse, chez Mme R., avait perdu la quasi totalité de ses feuilles, c'est-à-dire qu'il y en restait quatre. Par ailleurs, le jardin lui-même ne requerrait aucun travail, et elle m'a demandé de ranger l'espèce de cagibi dans lequel sont rangés les outils. Sa maison, et les innombrables dépendances qui jalonnent le jardin avec, étant un vaste bordel, avec petits, moyens, et grands fourbis d'un endroit à l'autre et selon son expression, ce petit travail n'était en rien superflu — elle a évoqué qu'un pourboire me... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 22 octobre 2008

On fait du feu de bois. Ces histoires d'indien finissent souvent en surprise : l'hiver était en planque au sommet des collines.
Posté par Mr Provansal à 21:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 20 octobre 2008

Le temps plutôt couvert ce matin, il faisait une belle douceur, qui est devenue extraordinaire en cours de journée. Alors que les nuages ménageaient des interstices de plus en plus larges, le soleil éclairant de jolis moments, passages, le tonnerre a grondé deux ou trois fois, brèves semonces juste avant 15 h. 30. Mais alors le ciel était devenu complètement bleu, et l'air avait cette douceur à laquelle un printemps nous fait croire, mais qu'il n'atteint qu'exceptionnellement. D'énormes nuages s'étaient formés sur les massifs au nord,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 19 octobre 2008

Nous avons eu de belles journées, trois consécutives, la lune retournant vers son croissant doucement. La plus belle fut celle d'hier, avant-hier semblant encore une phase préparatoire. Les cieux nocturnes disant plus qu'un thermomètre, qui se contente du présent, laissait penser avant-hier soir qu'il ferait froid le lendemain, la nuit elle-même étant d'une fraîcheur un peu nouvelle, et les étoiles limpides. Mais hier matin, s'il y avait eu quelque gelée blanche en certains endroits mal disposés, il n'a pas fait si froid, et surtout,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 16 octobre 2008

Le passage de la pleine lune, puis sa décru, n'auront pas tarder à faire effet. Ce matin, le thermomètre donnait 4 degrés de moins qu'hier aux environs de la même heure, et dans le milieu de la journée, l'écart se montait à 6 ou 7 degrés. De même, l'espèce de brume qui montait ou descendait au dessus du sol, masquant un coup la crête des collines, puis le suivant les faîtages des maisons qui bordent le village, ou qui allait jusqu'à se disperser hier en gros flocons avec intervalles de ciel gris bleu pas net, s'était finalement réunie... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 octobre 2008

Jean Giono (Le bonheur fou, éd. Folio pp. 11 et 26)

"Quelques grappes de lilas déjà fleuries donnaient odeur." [et] "Doué d'une mémoire précise dans le moindre détail comme tous les nonchalants qui aiment jouir, il pouvait se permettre de brûler les billets de la comtesse et de travailler sans le moindre papier noté, ni sur lui ni dans ses meubles. Il faisait ses rapports de vive voix. Il n'écrivait jamais, sauf de la pluie et du beau temps à Alexandrine."
Posté par Mr Provansal à 21:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]