jeudi 28 mai 2009

Ciel convenablement meublé, haut, sur fond marmoréen, voire carrément calcaire sur l'horizon au sud, parcouru de courants d'air sternutatoires, singulièrement sous l'ombrage d'un érable. Le thermomètre oscille autour de 25 degrés, contre seulement 18 avant-hier, lorsqu'il a plu pour finir cette journée contraste au regard des records historiques du joli mois de Mai.
Posté par Mr Provansal à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 mai 2009

Rétro alto

Comme on sait, ce mois de mai serait le plus chaud depuis 1940. À ce propos, mon voisin m'a raconté que cette année là, il était placé dans une ferme et qu'alors, les mois qui ont suivi, ils ont fané tous les dimanches parce que la pluie empêchait le travail du lundi au vendredi. Nous avons donc eu une journée chaude, ensoleillée, parcourue par un vent étouffant de chaleur, sec et ample comme celui d'un brasier, donnant une teinte singulière à la végétation luxuriante, dépareillée dans ce désert de ciel. Les peupliers lombardofrioulis... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 24 mai 2009

Au sud du Lot, ce matin vers 6 h. le temps était clément. Il y avait, à un endroit dans le ciel bleu naissant, une risée semblable en tout point à celles que l'on voit sur la surface des eaux. C'était un petit morceau de ciel tremblé par on ne sait quelle minceur du vent, et qui s'étalait sur une petite zone, circulaire, au sein d'un nuage plus important, tout emmêlé, disparate, muni de quelques fusées, haut en altitude, et seul. Par la suite, la journée ressemblait à un four, avec des nuages flous au couchant, semblant lourds. Il y a... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 23 mai 2009

Le jour se lève excessivement tôt, et beau, sur Bruxelles, mâtiné d'un courant d'air de saison, mince et généreux qui colporte, éparses, les sillages en explosions itératives de quelque voiture passant. Vivant écho, pré-dominical par le calme où il circule, des trainées blanches, d'une écume consumée : gouttelettes en suspens mais sans pluie, laissées par les avions derrière eux sur la voûte diurne, azurée, qui coiffe la ville. Où nulles autres rivaux que de fines pelotes, écheveaux en désordre, quoique peignés, d'un blanc aimable, ne... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 19 mai 2009

Temps changeant, à Bruxelles, notamment des coups de vent ce dimanche, avec coda le lundi, mais également trois gouttes de pluie — chaque jour en fin d'après-midi. Cependant, les éclaircies sont nombreuses, systématique le matin : celui-ci, vers 7 h. était nimbé de lumière qui venait jouer dans les frondaisons des marronniers (aux thyrses taries de toute blancheur). Il n'y avait qu'un nuage, étal, aux extrémités masquées par les maisons, vers l'Est, peigné, en forme d'arête de poisson, ou demi arête, les franges baroques s'orientant... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 mai 2009

La glycine, évidemmentles avait amplement perturbés tandis que nous envoyions le gêneur au village acheter un pain au chocolat alors que justement, il en revenait avec les cigarettes qu'il y était allé lui chercher — acheter même mais elle avait tellement envie d'un pain au chocolat à l'image fourreau de sa jupe sans douteet d'ailleurs, il y était retournéloin du petit bureau aménagé dans la tour exprès pour écrire amplifiant les lenteurs de leur envie
Posté par Mr Provansal à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 mai 2009

Temps radieux avec le mouvement d'air qui convient, venant dire après coup que c'est bien lui, qui avait chassé le voile du petit matin. La visibilité surtout, radieuse, irradiante même, étant donné que l'air a été fraîchement lavé plusieurs jours à la file. Et il fait bon avec ça : on enlève sa veste au soleil, on se demande s'il ne vaudrait pas la peine de retourner la chercher dans la voiture, pourtant garée à quelques pas de là, quand on se trouve à l'ombre.
Posté par Mr Provansal à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 mai 2009

La glycine, évidemment nous avait amplement perturbés tandis que nous envoyions le gêneur au village acheter un pain au chocolat alors que justement, il en revenait avec les cigarettes qu'il y était allé lui chercher — acheter même mais elle avait tellement envie d'un pain au chocolat à l'image fourreau de sa jupe sans douteet d'ailleurs, il y était retournéloin du petit bureau aménagé dans la tour exprès pour écrire 
Posté par Mr Provansal à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 mai 2009

Comme l'a dit mon fils aîné tout à l'heure : normalement, les giboulées c'est au mois de Mars, mais là c'est au mois de Mai. Depuis quatre jours, d'abord deux journées peu sûres, plutôt douces, mais avec un peu de fraîcheur à cause de vent dans la fin de la journée. Deux journées semblables, avec une ondée infime dans la matinée, ou la fin de la nuit, mais ne faisant pour ainsi dire pas d'eau, même dans un pluviomètre. Le temps se levant par la suite, sans se déclarer franchement, mais enfin… Honnête, disons. Lorsqu'hier matin le jour... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 14 mai 2009

La glycine, évidemment nous avait amplement perturbés tandis que nous envoyions le gêneur au village acheter un pain au chocolat alors que justement, il en revenait avec les cigarettes qu'il y était allé lui chercher — acheter même mais elle avait tellement envie d'un pain au chocolat à l'image fourreau de sa jupe sans douteet d'ailleurs, il y était retourné
Posté par Mr Provansal à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]