Le coup de tonnerre des Corbières s'est répercuté tard le soir même, ici, redoublant de force, et laissant prévoir un orage brutal, avec le grand jeu d'éclairs se réverbérant au loin, en bleu froid, sur l'imposante masse de nuages, de toute part, nous séparant et nous reliant à la fois à ce lointain. Puis il a plu, fort, longtemps, mais pas en quantité notable. Par la suite, sans que la chaleur étouffe, ce fut un temps clément, sec malgré de vagues rosées matinales, jusqu'à ce qu'hier un vent large se mette en branle, courbant tout en tous sens, tournant sur lui-même, fatiguant, puis ramenant enfin l'orage dans la nuit, mais sans le prestige du vendredi soir. Ce matin, encore quelques grosses gouttes, éparses, puis le vent, toujours large et prêt à des bourrasques, montrant le soleil qui est effacé par un ciel pesant.