Pour ceux qu'étonne la promotion d'un des fils du président français dans les affaires, c'est oublier qu'il avait été déjà tenté de le placer (ou bien était ce son frère ?) dans la politique municipale de Neuilly — et réussi ? je ne suis même plus sûr que non. Je me souviens bien par contre d'une petite allocution du fils en question, alors. Tout était dit dans le ton, l'humour feignant, avec lequel il avait placé dans son laïus qu'il avait déjà une petite expérience de la vie politique de par sa famille, glorieux par procuration. Pour le reste, un deug à 23 ans, ça paraît difficile puisque ce degré d'étude est maintenant dissout dans ce qu'on appelle "master un", et que ce master, à cet âge, il ne l'a pas encore obtenu semble-t-il.