Il y a un vent énorme qui s'est levé la nuit dernière, et ce matin il apportait beaucoup de douceur, chez Mme R. dans le jardin du bas où les feuilles persistantes et fuselées en aiguilles des grands conifères portaient son souffle avec bruit et ampleur. Dans l'herbe, un chat noir et blanc que je vois là pour la première fois a tourné la tête lors d'une rafale, surpris, pour voir ce qui arrivait de là où cela venait.