Il y a dans cette phrase des Misérables (5, 6, 1) une assez jolie explicitation, rétroactive plutôt que "par anticipation", de la notion de "spectaculaire intégré" promue par Guy Debord : "Tout ce qui existe étant un carnaval répandu, il n'y a plus de carnaval." À ceci près que le style est moins organique, plus administratif, chez Debord, répandu et intégré sont unanimes.