Parole notable d'un pharmacien de la commune dans laquelle a grandi le capitaine de l'équipe de France de foot, rapportée ce 3 Juillet dans une interview par Omar Ouamane, quant aux propos orduriers tenus par les foot-ballers à l'égard de leur entraîneur, comme on sait. Le pharmacien de cette commune donc, insiste sur le fait qu'avoir grandi dans cette commune de banlieue n'est pas en cause dans ces propos. Il ajoute que lorsque c'est un énarque qui parle de cette façon publiquement, on n'en fait pas cas, on passe… Au contraire, lorsque le mal parleur est un ressortissent de telle banlieue, on établit des rapports de cause à effet. Il faut bien voir que ce langage a moins son origine dans une banlieue ou l'autre que dans le fait que celui qui l'emploie ait gravi les échelons de la sphère publico-médiatique, où il devient susceptible de recourir à ce langage pour évoluer et prospérer — peut-être est-il même attendu tel : prenant de toute évidence modèle sur les cadres et les gouvernants de ces milieux, qui se posent expressément en modèles. Et c'est bien l'actuel président de la république française qui a formé le néologisme de "voyoucratie".