jeudi 15 mai 2008

Roger Heim (en 1965) Président de l'Académie Nationale des Sciences — repris dans un courrier de l'association Kokopelli

«On arrête les “gangsters”, on tire sur les auteurs des “hold-up”, on guillotine les assassins, on fusille les despotes - ou prétendus tels - mais qui mettra en prison les empoisonneurs publics instillant chaque jour les produits que la chimie de synthèse livre à leurs profits et à leurs imprudences ?»
Posté par Mr Provansal à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 12 mai 2008

Bertolt Brecht ("Sur l'art ancien et l'art nouveau" dans "Sur le cinéma" éd. L'Arche, p. 91)

"… (autrement dit, ce que l'on célèbre aujourd'hui, ce ne sont plus les anciennes victoires, mais les anciennes fêtes)."
Posté par Mr Provansal à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 avril 2008

Marcel Proust, "À l'ombre des jeunes filles en fleurs" (Livre de poche, page 64)

"Il soufflait un vent humide et doux. C'était un temps que je connaissais ; […"
Posté par Mr Provansal à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 14 avril 2008

Richard Brautigan "La dactylo d'Ernest Hemingway" (ds "La vengeance de la pelouse" ; 10/18 p. 76)

"Il a dit qu'elle se charge de tout. Il suffit de lui remettre le manuscrit, et comme par enchantement vous avez une orthographe séduisante et parfaite, une ponctuation belle à en pleurer, et des paragraphes comme des temples grecs, et elle finit même les phrases pour vous."
Posté par Mr Provansal à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 19 mars 2008

Danièle Voldman, "Fernand Pouillon, architecte" (éd. Payot p. 71)

"Ils prévoyaient donc d'utiliser, comme cela se pratiquait à l'époque, des pierres du pont du Gard ainsi que la pierre dure de Cassis pour les maçonneries et les escaliers."
Posté par Mr Provansal à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 5 mars 2008

Marcel Proust ("Du côté de chez Swann" Folio p. 112)

Il avait commencé par agacer mon père qui, le voyant mouillé, lui avait dit avec intérêt :— Mais, monsieur Bloch, quel temps fait-il donc ? est-ce qu'il a plu ? Je n'y comprends rien, le baromètre était excellent.Il n'en avait tiré que cette réponse :— Monsieur, je ne puis absolument pas vous dire s'il a plu. Je vis si résolument en dehors des contingences physiques que mes sens ne prennent pas la peine de me les notifier.— Mais, mon pauvre fils, il est idiot ton ami, m'avait dit mon père quand Bloch fut parti. Comment ! il ne peut... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 1 février 2008

Louis I. Kahn ("Silence et lumière / Entretient avec les étudiants [1964]" éd. du Linteau p. 69)

"Bien que pour d'autres besoins, il ne soit pas nécessaire d'être si rigoureux, nous devons porter une attention prioritaire à l'eau, parce que l'eau devient de plus en plus précieuse. Il faut pour l'eau une sorte d'ORDRE ; l'eau qui est dans la source et celle qui alimente la climatisation n'ont pas besoin d'être la même que celle que nous buvons. Je dois construire une ville en Inde, tout au moins c'est ce qu'on m'a dit, et je pense que l'architecture la plus évidente là-bas sera celle des châteaux d'eau. Les châteaux d'eau seront... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 27 janvier 2008

Eugène Delacroix ("Journal, 11 Mars 1849", éd. 10 / 18 p. 67)

"J'ai osé remarquer que les morceaux de Beethoven sont en général trop longs, malgré l'étonnante variété qu'il introduit dans la manière dont il fait revenir les mêmes motifs. Je ne me rappelle pas, du reste, que ce défaut me frappât autrefois dans cette symphonie [Pastorale] ; quoi qu'il en soit, il est évident que l'artiste nuit à son effet en occupant trop longtemps l'attention. […] Doit-on dire qu'avec le progrès de l'instrumentation, il arrive plus naturellement au musicien la tentation d'allonger ses morceaux pour amener des... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 janvier 2008

Maurice Roche, "Compact" (éditions du Seuil p. 69)

…] " — il ne laissera pas mourir honorable ami sans la bonne " parole d'encouragement. Docteur aura en définitive le dernier " mot. Mais auparavant il aimerait poser quelques questions… ; " fidèle médecin en toute circonstance prend des précautions " d'usage : " Honorable malade est-il inscrit à la sécurité sociale ? " Si oui, quelle paroisse ? […
Posté par Mr Provansal à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 12 janvier 2008

Café verre 20 caffè al vetro (auto-édité : Cité des associations, boîte 239, 93 la Canebière 13001 Marseille France) p. 63

"On a découvert pas mal de trucs comme ça, il y a eu un scandale avec la mozzarella, tu sais que la mozzarella c'est fait avec du lait de bufflonne, donc y a pas beaucoup de bufflonnes dans la région parce que le buffle il a besoin de beaucoup d'eau, de marécages, donc chez nous les bufflonnes sont concentrées dans la région de Casserta, c'est à côté de Naples, mais c'est en même temps une région avec un taux très de mafia. C'est là qu'on a découvert pas mal de déchets toxiques et il y avait les bufflonnes qui étaient au-dessus."
Posté par Mr Provansal à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]