dimanche 10 mai 2009

Voici une quinzaine, ou un peu plus, alors qu'un courant d'air venait enchanter l'impact empesé du soleil à l'ouest, j'ai évoqué oralement devant quelques voisines amies de ma femme, et dont les enfants jouent avec les nôtres, là, sur le terrain de boule, ou tournant en bande autour de l'église, à vélo, le charme qui caractérisait , alors, ce vent. Depuis, au moindre courant d'air, ma formule est citée en rigolant, ou je ne sais trop comment ; ce qui me trouble étant bien sûr la question de savoir quel serait mon sort les fins... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 9 mai 2009

Pour voir

La glycine, évidemmentnous avait amplement perturbéstandis que nous envoyions le gêneur au village acheter un pain au chocolat
Posté par Mr Provansal à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2009

Un truc

La glycine, évidemmentnous avait amplement perturbés
Posté par Mr Provansal à 22:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2009

"Il a neigé dans vos tresses brunes…" Cette image, de Tino Rossi je crois, pourrait s'adresser à la pelouse qui se trouve sous le cognassier et le pommier mitoyen, fleuris simultanément, dont une averse aujourd'hui, timide, et toute une gamme de courants d'air, mais pas un souffle de vent à proprement parler, des plus lestes aux plus discrets (un pet de bourdon ?), font chuter périodiquement et sans régularité, à l'image cette fois de précipitation, les soyeux pétales immaculés, eux.
Posté par Mr Provansal à 22:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2009

Comme le disait une voisine tout à l'heure, scientifiquement : "Si ça s'trouve y pleut quelque part…"
Posté par Mr Provansal à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 7 mai 2009

Je tente un truc

La glycine, évidemment
Posté par Mr Provansal à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 7 mai 2009

Je ne les remarque plus tellement, mais il y a toujours de somptueux nuages, grands et petits systèmes, cycloïdes, peignés ou vassalisés…
Posté par Mr Provansal à 22:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 6 mai 2009

Fait notable cette année, le cognassier et le pommier sont en fleur en même temps, quoique le pommier s'y soit mis le premier. Et sous lequel un baume de miel parfume la nuit. Comme les deux arbres sont à côtés l'un de l'autre, leurs fleurs se touchant, et qu'il fait un temps radieux, nous dînons au-dessous dans les rayons horizontaux du soir et le bourdonnement continu des abeilles qui s'approvisionnent. Cannellonis au gratin, salade à l'ail, arrosés d'une piquette issue du bordelais (son étiquette au moins imprimée en Gironde) et... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 mai 2009

On s'était plu à parler d'hirondelles voilà plusieurs semaines, n'y pensez plus. Maintenant, oui, ça vire dans le ciel en gobant du moucheron, avec des appels stridents autant que délicats. C'est dire s'il a fait beau, depuis hier, qui n'était pas mal, et aujourd'hui encore mieux, la brume de ce matin, laiteuse et de courte vue, ne cachant rien d'autre derrière elle que le ciel bleu, parcouru du matin jusqu'au soir de charmant vaisseaux comme ailés quoique joufflus. Hier aussi, en descendant vers la vallée, son flanc nord se trouvait... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 29 avril 2009

De tous les fruitiers, le pommier est celui qui fleurit avec élégance. Ses pétales généreux sont lavés du soir au matin par la pluie, et lors d'une éclaircie, si sommaire qu'elle soit, ses feuilles séchant moins rapidement, la pomme rose épanouie de blanc qu'est sa fleur jouit de cet écrin toujours brillant où elle se cueille spontanément — à vue. Les maisons sont froides, humides autant que la campagne alentour, la plupart des foyers sont à court de combustible, ou vont l'être. Sur le bord des routes, parfois un prunier sauvage... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]