mardi 6 janvier 2009

Le ciel s'étant découvert pendant la nuit, la température nous tint à nouveau quelques rigueurs ce matin. Sous l'azur pâle du levant, il y avait de mince nuées à la périphérie du ciel, au dessus des horizons, et toutes, sauf au plein ouest, étaient éclairées en contrebas d'un jaune orangé plein d'avenir par le soleil encore invisible. Le milieu du ciel était limpide et il faisait dans les - 5, ce qui n'a qu'un peu progressé dans le début de l'après-midi tandis que les nuées aimables passaient sur nos têtes puis disparaissaient.... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 janvier 2009

Les journées se sont succédées plus belles les unes que les autres, mais aussi de plus en plus froides. Tel qu'hier, à 9 h 30 et par un ciel d'hiver rayonnant de soleil, il faisait encore - 5 degrés. Dans le milieu de la journée, le ciel s'est clairsemé de nuages aimables, mais ternes et dominant lentement tout le ciel, ajoutant une couverture humide à celle du froid. Pas de vent, mais un courant d'air que l'on rencontre dès qu'on se déplace, ou bien la bise au sommet des collines, véritablement glaciale. De la journée, la température... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 31 décembre 2008

Le vent n'a pas cessé de souffler les deux dernières nuits, et hier, il venait du sud, ayant fait fonde toute la neige, mais glaçant jusqu'aux os lorsqu'il passait à l'ombre en même temps que vous… Le ciel était couvert, mais en persistant, le vent nous a tiré dans le beau temps, par le travers de nuages dodus et nimbés dont la gloire ne marquait qu'un côté du ciel à la fois. C'est dire s'il fait moins froid : il y a en moyenne 10 degrés d'écart depuis hier avec les jours précédents. Ayant fait la tournée des bocages de chênes, nous... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 29 décembre 2008

Le vent s'est mis à tourner en bourrasques précipitées pendant la nuit, lançant l'amplitude de son souffle entre les reliefs à l'improviste, et ce matin à 7 h. il y avait une pellicule de neige laissant encore visible les dalles de pierre formant un chemin dans le jardin ; dont les joints herbus seuls étaient recouverts, contrastant à merveille ! Cependant il ne neigeait pas. À 9 h. il s'était remis à neiger, par des flocons de taille variable, mais sous l'influence systématique du vent qui n'avait pas cessé. C'est-à-dire qu'il... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 28 décembre 2008

Temps couvert du matin jusqu'au soir, avec d'abord de rares trouées de ciel bleu vers le nord, puis une chape modérée dans sa masse, mais grise et constante. On devine vaguement une lueur d'étoile en scrutant la nuit. L'impression de froid domine, mais elle est vraisemblablement liée par une bise oscillant du nord au nord-ouest, avec des tours pernicieux, car pour les faits (nous parlons d'un thermomètre), le temps s'est radoucis.
Posté par Mr Provansal à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 décembre 2008

Avec un long délai

Deux morceaux de John Esposito que j'aime bien. Le premier, d'après le livret, est en Si, le second en Mi. Cela étant dit, Esposito confie par ailleurs qu'il change l'accord de sa guitare souvent, parfois entre deux morceaux au cours d'une même session. Par conséquent, ces références tonales sont plus que relatives, nous ne les mentionnons que parce que le musicien y fait lui-même allusion. Excusez encore le son, quand Esposito enregistre, c'est-à-dire : quand il lui arrive d'enregistrer, il le fait généralement dans sa... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 26 décembre 2008

Le temps s'était couvert ce matin, restant froid sous le ciel gris. Il s'est mis à neiger à 10 h. pile, des flocons minuscules, réguliers, innombrables, une signification de neige pour ainsi dire ; mais au bout de quelques minutes, tout (sol, toitures et reliefs qui n'avaient pas dégelé) était admirablement blanc. Alors les flocons ont formé comme des plumes de duvet surfant dans l'espace. Cette neige plus épaisse ne s'est pas interrompue avant midi, recouvrant tout d'une belle épaisseur chatoyante au regard, sans teneur, ne formant... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 16:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 25 décembre 2008

Il a fait de belles journées depuis le 23, dont une magnifique hier. D'une générosité sans borne semblait-il ; et déjà l'avant-veille, pour celui qui sait humer avec les yeux, la lumière avait une saveur printanière. Ce matin seulement, de larges nuages gris sombres par endroit, mais argentés par la lumière environnante, étaient comme à l'abandon dans le ciel si clément. Il y eut des passages de nuages à un moment du début d'après-midi, puis ce fut tout. L'air vif conservant à la lumière tout son éclat, comme aux amoncellements de... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 24 décembre 2008

Reyner Banham, "Los Angeles" (traduction L. Baboulet, éd. Parenthèses 1973/2008 p. 185)

"La première fois que j'en fus témoin, la chose me parut si naturelle que je n'en pris pas immédiatement conscience : au moment où la voiture de devant s'engageait sur la bretelle de sortie du San Diego Freeway, la fille qui était à côté du conducteur abaissa le pare-soleil et entreprit de se recoiffer dans le miroir qui se trouve au dos de celui-ci. C'est après avoir observé le phénomène à plusieurs reprises que j'en compris l'importance : sortir de l'autoroute, c'est comme entrer quelque part lorsqu'on vient du dehors. Un... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 22 décembre 2008

Il a bien gelé ce matin, et les résidu de neige à certains endroits dans les rues sont restés durs comme du bois jusqu'à ce soir. Il ne faisait pourtant pas si froid, et le ciel était magnifiquement uni. Le crépuscule, légèrement prolongé, décrivait un petit sunset sur les collines, avec sillages d'avions en chandelles incandescentes pendant qu'à l'Est, déjà haute, une lumière perçait d'un éclat blanc le ciel d'un bleu déjà éteint.
Posté par Mr Provansal à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]