mercredi 22 octobre 2008

On fait du feu de bois. Ces histoires d'indien finissent souvent en surprise : l'hiver était en planque au sommet des collines.
Posté par Mr Provansal à 21:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 20 octobre 2008

Le temps plutôt couvert ce matin, il faisait une belle douceur, qui est devenue extraordinaire en cours de journée. Alors que les nuages ménageaient des interstices de plus en plus larges, le soleil éclairant de jolis moments, passages, le tonnerre a grondé deux ou trois fois, brèves semonces juste avant 15 h. 30. Mais alors le ciel était devenu complètement bleu, et l'air avait cette douceur à laquelle un printemps nous fait croire, mais qu'il n'atteint qu'exceptionnellement. D'énormes nuages s'étaient formés sur les massifs au nord,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 19 octobre 2008

Nous avons eu de belles journées, trois consécutives, la lune retournant vers son croissant doucement. La plus belle fut celle d'hier, avant-hier semblant encore une phase préparatoire. Les cieux nocturnes disant plus qu'un thermomètre, qui se contente du présent, laissait penser avant-hier soir qu'il ferait froid le lendemain, la nuit elle-même étant d'une fraîcheur un peu nouvelle, et les étoiles limpides. Mais hier matin, s'il y avait eu quelque gelée blanche en certains endroits mal disposés, il n'a pas fait si froid, et surtout,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 16 octobre 2008

Le passage de la pleine lune, puis sa décru, n'auront pas tarder à faire effet. Ce matin, le thermomètre donnait 4 degrés de moins qu'hier aux environs de la même heure, et dans le milieu de la journée, l'écart se montait à 6 ou 7 degrés. De même, l'espèce de brume qui montait ou descendait au dessus du sol, masquant un coup la crête des collines, puis le suivant les faîtages des maisons qui bordent le village, ou qui allait jusqu'à se disperser hier en gros flocons avec intervalles de ciel gris bleu pas net, s'était finalement réunie... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 octobre 2008

Jean Giono (Le bonheur fou, éd. Folio pp. 11 et 26)

"Quelques grappes de lilas déjà fleuries donnaient odeur." [et] "Doué d'une mémoire précise dans le moindre détail comme tous les nonchalants qui aiment jouir, il pouvait se permettre de brûler les billets de la comtesse et de travailler sans le moindre papier noté, ni sur lui ni dans ses meubles. Il faisait ses rapports de vive voix. Il n'écrivait jamais, sauf de la pluie et du beau temps à Alexandrine."
Posté par Mr Provansal à 21:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 15 octobre 2008

Olivier Rolin (Un chasseur de lion, éd. du Seuil, p. 234)

"Il fait nuit. Couchées au-dessus de la baie, les trois étoiles alignées d'Orion, autre chasseur célèbre. Le vent attaque par rafales, accès de fureur. Ronfle dans la cheminée, hulule dans les fils électriques. Un peu plus loin, on l'entend faire d'autres bruits, légèrement différents, plus graves, ou plus sifflants, selon d'autres rythmes. Ce n'est pas une force homogène, égale, c'est une meute courant, hurlant dans la nuit."
Posté par Mr Provansal à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 octobre 2008

On n'y voyait pas à cent mètres ce matin, le sfumato de la veille ayant changé d'échelle, et précipité dans la toujours même douceur la vapeur en suspension dans l'air plus près du sol ; les maisons voisines étaient à peu près limpides, mais les seconds plans déjà s'effaçaient dans des demi-teintes. En marchant, c'était un brouillard insensible, mais en courant doucement pour traverser la place, on percevait les gouttes infimes dont il fallait réfléchir un instant pour admettre que n'était là aucune pluie, que ce qui nous atteignait... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 13 octobre 2008

On aimerait dire un mot sur la tournure un peu grossière prise par la campagne des élections présidentielles américaines ; et surtout, témoigner quelque attention pour les réductions d'effectif qui vont être appliquées à Météo France, seulement… Seulement une douceur molle envahit l'air, poussée par un vent qui, s'il est presque totalement tombé, glandouille en provenance du sud parmi les herbes hautes et les plantes. Cela se tient sous un ciel blanc légèrement molletonné, brume haute causée sans doute par cette douceur succédant à... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 12 octobre 2008

L'été indien aura duré deux jours. Le troisième, déjà, se montre nuancé. Il n'y a plus dans les airs embaumés une lumière amour. Les coloris d'automne orphelins de l'éclat n'ont plus que les nuages ; et ces parents d'appoint, s'ils sont hors d'âge, étaient de peu de prix. Nappe étendue sans fin, voilant sans rien montrer. Qui s'est acheminée qu'hier au soir. Revenant ce matin dans un ordre changé ; elle était entraînée depuis l'ouest par un vent de passage ; levé de bon matin, alerte, encore sage et sa force augmentant. Il s'est mis à... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 10 octobre 2008

La pluie s'est interrompue dans la nuit, et hier matin quelques nuées paresseuses donnaient au ciel quelques oscillations, tandis que jusqu'à 10 h. le fond de la vallée n'était pas visible depuis les hauteur, meublé que c'était par une masse opaque, lisse et grise. Là-dessus, c'est une journée plutôt cordiale qui s'est présentée, avec un rafraîchissement causé par d'autres nuages en fin d'après-midi, mais il n'avait pas fait beaucoup plus de 15 degrés. Ce matin, par contre, il y avait une allure d'éclat dans le jour qui se levait, un... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]