mardi 12 août 2008

Il a plus ou moins plu toute la journée, parsemée d'accalmie sous un ciel gris, un air brumeux, jusqu'à ce que ce soir une éclaircie vienne faire briller la lumière sur le sol mouillé ; il fait 16 degrés.
Posté par Mr Provansal à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 11 août 2008

Dans le village voisin (nous sommes allés y dormir les deux nuits précédentes parce qu'ici, il y avait le bal disco, puis le dîner spectacle avec le sosie de Claude François, et depuis une semaine déjà les haut-parleurs diffusent le même lot de compact-disques dans les rues du village — toutes choses fortement liées à la météo, puisque la pluie pouvait interrompre ou atténuer la fête, et la musique amener la pluie… comme on dit souvent), il y a eu du tonnerre au début de la matinée, avec une forte pluie, puis vers 10 h. 30 une brume... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 août 2008

Il a fait une petite ondée ce matin, puis le ciel était couvert, mais sans lourdeur. Si peu que des morceaux de bleu se laissaient voir, que l'on pouvait savoir la présence de grandes formes océaniques, tourmentées au-dessus de la nappe la plus basse. Ce temps changeant ne surprit donc pas vraiment lorsqu'il s'est mis à tomber vers midi soudain une grosse averse serrée, qui s'est vite radoucie, pour à nouveau distribuer une série de traits rapprochés, sans vraiment tremper le sol, à peine les toits. Finalement la journée s'est... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 6 août 2008

Georges Perec, "Espèces d'espaces" (éd. Galilée, p. 109)

"Lorsque rien n'arrête notre regard, notre regard porte très loin. Mais s'il ne rencontre rien, il ne voit rien ; il ne voit que ce qu'il rencontre : l'espace, c'est ce qui arrête le regard, ce sur quoi il butte : l'obstacle : des briques, un angle, un point de fuite : l'espace, c'est quand ça fait un angle, quand ça s'arrête, quand il faut tourner pour que ça reparte.Ça n'a rien d'ectoplasmique, l'espace ; ça a des bords, ça ne part pas dans tous les sens, ça fait tout ce qu'il faut pour que les rails de chemin de fer se... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 6 août 2008

Des grands nuages étals nous arrivent dessus par l'ouest, gravissant le ciel depuis les ors du couchant dans un dégradé vers du gris lourd qui se dissipe cependant par le bleu pâlissant du soir. Mais la nuit qui vient de passer, déjà, vers minuit, nous a fait le coup de la pluie : il y avait des éclairs bleus et lointains dans l'obscurité nocturne, puis un vent s'est levé, virant à la brise vivace, emportant quelques feuilles sur les arbres, charriant aussi de la fraîcheur, et ce matin le ciel était bleu ; le sol sec. La journée s'est... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 5 août 2008

Les jolis nuages d'hier soir en avaient amené d'autres ce matin, toujours hauts, composés comme des trains, de plusieurs wagons, qui mélangeaient aussi bien des nuages gonfles, quoi que de petites dimensions et toujours disposés d'après un axe horizontal ; et d'autres effilochés, aux virgules filandreuses, tendant à la volute mais s'étirant cependant sur un axe également horizontal : le même, puisqu'il arrivait que, dans le regard, ces trains fussent composés des deux qualités nuageuses, les associant par succession, mais les... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 août 2008

La journée commençait sous un voile gris opaque et un peu haut, avec encore quelque chose de marin, de brume fraîche et fixée dans le ciel à l'écart des reliefs. La fraîcheur était assez insistante pour hésiter à garder la vitre ouverte dans la voiture, à 8 h. Il y avait aussi des courants d'air constants, insistants et instables, pas forts mais agaçant par leur irrégularité continue, contradictoire. Il y avait quelque chose de contrariant à ces courants d'air, surtout vers 13 h., et les choses légères que l'on pouvait installer... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 3 août 2008

Avant 10 h. il y avait un ciel d'allure océanique (la nuit n'ayant pas été chaude), avec des grands nuages dont tout le contour pouvait être cerné d'un seul coup d'œil cependant, c'est-à-dire pas si grands. Par la suite, le ciel s'est mis au bleu complet, laissant tout son espace à ce qui n'était auparavant que les larges interstices entre les nuages mollement mobiles. Il a fait jusqu'à 26 degrés dans la journée, mais pas plus, et le ciel est resté constamment bleu jusqu'à la nuit venant par un dégradé régulier, laissant la place aux... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 août 2008

Un énorme nuage s'est élevé hier soir dans l'ouest proche, dominant l'horizon puis le ciel et promettant de la pluie après une journée lourde à 30 degrés et plus. Mais sous l'effet d'un mouvement d'air, le colosse nébuleux qui nous avait rapidement dominés s'est transporté plein nord, abandonnant le soleil et tous les jeux d'éclats, de fusées, qu'il lui avait proposés pendant un bon quart d'heure. Et s'il a plu, c'est ailleurs, un peu plus haut (notons que dans ce cas précis, haut désigne à la fois l'altitude et une latitude davantage... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 31 juillet 2008

Gérard de Nerval, "Les Nuits d'Octobre" (Œuvres tome I /Pléiade p. 80)

"En effet, le roman rendra-t-il jamais l'effet des combinaisons bizarres de la vie ? Vous inventez l'homme, ne sachant l'observer. Quels sont les romans préférables aux histoires comiques, ou tragiques d'un journal de tribunaux ?Cicéron critiquait un orateur prolixe qui, ayant à dire que son client s'était embarqué, s'exprimait ainsi : 'Il se lève, — il s'habille, — il ouvre sa porte, — il met le pied hors le seuil, — il suit à droite la voie Flaminia, — pour gagner la place des Thermes', etc., etc.On se demande si ce voyageur... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]