lundi 12 mai 2008

Bertolt Brecht ("Sur l'art ancien et l'art nouveau" dans "Sur le cinéma" éd. L'Arche, p. 91)

"… (autrement dit, ce que l'on célèbre aujourd'hui, ce ne sont plus les anciennes victoires, mais les anciennes fêtes)."
Posté par Mr Provansal à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 12 mai 2008

Après un fort orage hier soir, et la pluie qui a duré une bonne partie de la nuit, le jour s'est levé plutôt clément, dans la belle visibilité par l'air lavé suite aux grosses pluies. L'air était parfumé comme du miel par les odeurs épanouies des pollens de pommier dans la fraîcheur encore aqueuse de l'air ; comme si c'était les herbes humides qui empêchaient au sol que les effluves florales s'y absorbent, et qu'elles restaient alors en suspens un mètre au-dessus. Le temps n'était cependant pas sûr, un peu lourd quoi qu'ensoleillé... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 11 mai 2008

Mai 1968 ; à l'image du temps

Ce qui semble difficile à faire entendre à une génération qui s'est déjà laissée instrumentaliser dans une publicité U. A. P. autour de 1990 et qui fête le 40ème anniversaire d'une époque dans une autre, réalisant ainsi la prévision des publicitaires d'U. A. P. ("une génération mal dans ses pompes sera mal dans ses pantoufles", sommairement dit), c'est que ceux qui sont venus après eux, ceux élevés dans la coda mollissant du moment fêté, ont une opportunité en moins… Parce que si l'on a été élevé de façon trop structurée, on... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 11 mai 2008

La journée commençait dans un temps radieux, ciel bleu traversé par une brise venant vaguement, si l'on ose dire puisqu'elle arrivait de l'océan alors, par l'ouest et faisant voleter les pétales du pommier contre le jour du soleil franc sur le fond ombragé du jardin. À midi, ce vent qui tournait comme par indécision s'est lancé dans de puissantes rafales, très sonores soudain pour certaines, faisant raisonner la distance parcourue par les aigües de leur souffle. Le temps toujours clair dans l'après-midi connaissait l'hypothèse d'un... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 mai 2008

La fin de l'après-midi s'est jouée doublement par le vent qui cessa sans raison apparente, comme ça, à 17 h. il n'y avait plus vraiment de ce vent qui ce matin plus encore qu'hier agaçait. Avec ça, le ciel s'est dégagé progressivement, blanc qu'il avait été avec des nuages plus cossus dessous, par quelques éclaircies sommaires d'abord, puis d'un coup passé 15 h. (et pour être tout bleu clair ce soir, comme si les nuages étaient attirés au couchant où ils ont leur rôle à jouer dans la composition de cette chose). C'est à dire avant que... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 mai 2008

Un ciel de nuages mi-hauts mi-bas mais assez nombreux et rapprochés pour qu'on puisse penser que ce soit le ciel, qui a duré, monotone, voire atone, ainsi qu'avec une lueur large et jaune de Naples haute sur l'horizon en début de matinée, jusqu'au soir. La pluie semblait presque inévitable à un moment alors, les hirondelles volant bas au six coups de 18 h. Et si le thermomètre s'est traîné entre 15 et 19 degrés pendant des heures, il faisait plus froid que cela parce qu'un vent, bien moins grand qu'hier, souffle en travers depuis... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 8 mai 2008

La nuit bien étoilée sans vent l'a fait tourné, ce matin, dans le soleil clément, tout se balançait d'abord de puis l'ouest, et maintenant depuis l'Est. Le sens du vent montant ou descendant avec l'augmentation de chaleur du soleil. Une grande nappe nuageuse de petits flocons (altus stratus flocus) séparés par un interstice vague et formant dans son ensemble une pointe en direction de l'Est à la façon d'un vol de canard a traversé le ciel au-dessus du village en moins d'un quart d'heure. Il fait 19 degrés.
Posté par Mr Provansal à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 mai 2008

Il faisait soleil ce matin sous un vent généreux, non chaland et ample, à peine frais. Le vent n'a pas cessé, il a plutôt pris du volume. Si bien qu'en début d'après-midi, ce vent soufflant du sud, une espèce de nuée sans mesure, légère et haute, marmoréenne aussi, remplissait la moitié du ciel par là. Ce nuage s'est divisé progressivement en petits appareils filandreux de plus en plus élevés, après que le soleil se fût voilé un peu dans la brume haute. L'après-midi finissait donc dans ce vent toujours plus ample, avec ces nuages... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 6 mai 2008

de façon très étale entre 12 et 18 degrés

La journée commencée tiède et couverte, parcourue de vagues ondées matinales, s'est poursuivie de façon très étale entre 12 et 18 degrés. Dans l'après-midi, timidement, par une progression douteuse (telle qu'à 16 h. on se demandait s'il fallait ou non étendre du linge), à peine sensible, le ciel s'est mis au bleu, par percées et éclaircies successives, finissant dans un ciel entièrement bleu avec une composition très jolie de nuages hauts, fibrés et roulés, peignés en touffes isolées, lointaines les unes des autres, mais surtout,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]