samedi 28 novembre 2009

Nouvelles connexes

Deux choses sont remontées parmi les "nouvelles" cette semaine. D'une part la mise en cause de Tony Blair quant aux raisons réelles de sa décision de seconder G. W. Bush pour attaquer l'Irak et les Irakiens en 2003. La question des raisons réelles d'attaquer se posant d'autant que les raisons invoquées s'avèrent caduques l'une derrière l'autre. D'autre part, à l'échelon français, donc dans d'autres proportions, soudain, le témoignage problématique d'un fonctionnaire de l'Education Nationale quant aux raisons réelles pour... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 25 novembre 2009

La lune, on dirait qu'elle est en train de fondre, disait mon plus jeune fils ce soir.
Posté par Mr Provansal à 21:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 24 novembre 2009

Hugo Victor, Les Misérables (éd. du Ministère de l'éducation nationale, page 362)

"S'il n'avait pas plu dans la nuit du 17 au 18 juin 1815, l'avenir de l'Europe était changé. Quelques gouttes d'eau de plus ou de moins ont fait pencher Napoléon. Pour que Waterloo fût la fin d'Austerlitz, la providence n'a eu besoin que d'un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contre-sens de la saison a suffi pour l'écroulement d'un monde."
Posté par Mr Provansal à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 22 novembre 2009

Hugo Victor, Les Misérables (éd. du Ministère de l'éducation nationale, page 292)

"La plaine était ténébreuse. Des brouillards bas, courts et noirs rampaient sur les collines et s'en arrachaient comme des fumées. Il y avait des lueurs blanchâtres dans les nuages. Un grand vent qui venait de la mer faisait dans tous les coins de l'horizon le bruit de quelqu'un qui remue des meubles. Tout ce qu'on entrevoyait avait des attitudes de terreur. Que de choses frissonnent sous ses vastes souffles de la nuit !"
Posté par Mr Provansal à 20:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 18 novembre 2009

Guy David et Didier de la Porte, Calendrier des semis 2010, Supplément météorologique, p. 3

"L'élément EAU humidifie l'air et oriente les températures dans les moyennes saisonnières.Cette impulsion augmente l'humidité de l'air (l'air peut se mettre à "sentir l'eau") avec toutes les conséquences que cela entraîne : rosée plus abondante et plus persistante, effet de couverture isolante plus importante limitant la montée comme la descente des températures, effet de feutrage des couleurs avec augmentation des gris plus ou moins clair, augmentation du nombre de nuages et de leur taille avec prédominance des nuages... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 novembre 2009

Lydie Salvayre, BW (éd. Seuil p. 186)

"Mais pour la première fois de sa vie, il ressent une hostilité en suspension dans l'air, un danger impalpable, une violence prête à fondre, comme ces ciels d'orage avant qu'ils ne s'éventrent et ne crèvent en déluge."
Posté par Mr Provansal à 10:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 10 novembre 2009

Petits gâteaux au citron

Posté par Mr Provansal à 20:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 5 novembre 2009

Carlo Emilio Gadda, Novella seconda (éd. Ch. Bourgois p. 77)

"Une lumière était apparue du côté de l'orient. Une chouette avait commencé à jeter son cri, dont on dit qu'il est lui aussi un signe de mort. Une lumière était tombée du ciel, comme une trainée de sang.— Sang de Caïn, dit le garçon en serrant les dents.    Le rossignol s'était tu, laissant la nuit seule et ses étoiles froides, infinies : dans la forêt, les vents froids des Alpes, et le bruit lointain des eaux… Et après, quand la fontaine tarie était restée à sec pour de bon :— Mais on était en août, c'est normal… ... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 novembre 2009

Si tu la sens trop tu ne la sentiras pas longtemps. On doit à Montaigne pour cette remarque à propos de la douleur une espèce de reconnaissance éternelle où l'humour est la condition humaine.
Posté par Mr Provansal à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 1 novembre 2009

Les tombes sont fleuries de neuf. Aux abords du cimetière, au pied du muret mais du côté hors l'enceinte, on voit parmi les ronces harassées par la sècheresse, ici ou là, des petits tumulus de terre. Tronc de cône ou de pyramide, formés d'une terre que la résille saturée des radicelles retient en forme, ce sont les pots de l'an passé retournés là pour les vider, leurs fleurs défuntes à présent, et y planter du neuf. La sépulture originelle apparaît ainsi marginalement, caractérisée par sa réalisation à l'improviste et face à... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]