dimanche 16 décembre 2007

N. B.

Puisque nous tenons un blog de météorologie, les températures que nous communiquons sont systématiquement prises "sous abri" selon la formule consacrée. Ce n'est pas parce que le météorologue est amateur qu'il est tenu de se promener dans la nature avec un thermomètre ; regarder par la fenêtre peut le contenter.
Posté par Mr Provansal à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 15 décembre 2007

Le ciel uni du soir et depuis le matin, seuls quelques nuages étalés, dodus mais petits, loins sur l'horizon, tandis que les flaques, canaux, marres et tout plan d'eau sont gelés, comme les champs inondés dans les "praderies basses", où sont les peupliers. Glace retournant la lumière du soir en bleu pâle ; le sol aussi reste dur tout le jour alors qu'hier encore, l'ombre seule des reliefs montrait le gel aux heures de soleil. Il a fait deux vers midi, pas un brin de vent audible, mais le son sec et plus court de la cloche froide.
Posté par Mr Provansal à 22:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 14 décembre 2007

Retard, du 12 XII 2004

Revu hier le film du fils de Louis Kahn, qui est un film troublant. D’abord parce que le prétexte d’une enquête sur son père y donne lieu à des commentaires à la fois généraux, renvoyant à des traits concrets de l’expérience personnelle — commune, me semble-t-il. Exemple ; cette remarque que la première femme de Kahn, Esther, n’a jamais divorcé, a été sa seule constance, la base de sa vie — elle était salariée d’un laboratoire pharmaceutique, stable… Ceci dénote certaine flottaison de la personne de Kahn. Les larmes viennent plus... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 14 décembre 2007

Retour

Belle séance de travail au bureau des éditions P, hier matin, dans lequel un chauffage en panne, au point qu'il faisait bon en sortant, la rue baignée de soleil haussant la satisfaction du travail. Douceur méridionnale, ciel dégagé jusqu'au soir, uni, la lune encore nouvelle dominant, dans le bleu cendré du soir naissant, haute, les orangés du crépuscule, en bas, sur quoi les monts de l'Hérault se découpaient en ombres — dont les soldats se sont absentés. Tout au long de la route, dans cette nuit sans issue que le jour, les filets de... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 14 décembre 2007

A. Vollard "En écoutant […] Renoir" (Grasset p. 289)

"Ainsi donc, la seule nouveauté de l'impressionnisme en fait de technique serait la suppression du noir, cette non-couleur? Renoir eut un sursaut : — Le noir, une non-couleur ? Où avez-vous encore pris cela ? Le noir, mais c'est la reine des couleurs ! Tenez, voyez donc là cette 'Vie des peintres'. Cherchez Tintoret… Passez-moi le livre ! Et Renoir lut. 'Un jour qu'ondemandait à Tintoret quelle était la plus belle des couleurs, il répondit : La plus belle des couleurs, c'est le noir !…"
Posté par Mr Provansal à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 décembre 2007

Soleil à Aix

Avec assez peu de vent, l'air était froid cependant, y compris dans les intérieurs, mal conçus de ce point de vue ; grands volumes d'avant la crise pétrolière aux Beaux Arts d'Aix, et pleins de vitres partout.
Posté par Mr Provansal à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 décembre 2007

Aller

Comme les éclaircies plus fréquentes, un héron passait à Millau vers 10 h. en même temps que nous, croisant le Tarn vers l'Ouest. Puis, peu avant midi, à la sortie de Saint André de Sangonis, un arc en ciel était visible, plein Nord et presque complet : la clé de sa voûte rognée par un morceau de ciel bleu. Sur la Crau, nuages étendus blancs, hauts mais opaques, sous quoi, parcellaires, des nuages moins nombreux, tout aussi denses, d'un gris mauve, statiques ; laissant place aux Alpilles peu après, bien modelées, enfin, le soleil... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 9 décembre 2007

Suite

Le vent d'avant-hier s'est manifesté de nouveau vers minuit, plus nombreuses rafales alors, entraînant une pluie abondante, une douche sur le toit qui a duré plus ou moins toute la journée d'hier et la nuit, puisqu'en en rentrant tard, passé minuit, par la route bordée de chênes en bocage, surtout, mais de frênes aussi, formant tunnel ténu sans leurs feuilles dans la nuit où, par le faisceau des phares, la pluie prenait une trajectoire voilée, comme évitement de la masse d'air en mouvement solidaire de la voiture, et, juste avant le... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 7 décembre 2007

Bis

Après un seul coup de vent, bourrasque audible vers midi et demi mais suivie d'aucune autre, l'après-midi s'écoule (sic) en éclaircies séparées par des ondées plus denses, mais éparses, vraiment, et brèves
Posté par Mr Provansal à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 7 décembre 2007

Raté

Pas d'apéritif chez Mme R. aujourd'hui : il pleut une pluie tout ce qu'il y a de plus pluvieuse, monocorde, homorythmique, endurante, et ce n'est pas cet après-midi que ça va s'arranger. Il pleut et, comme je disais ce matin à mon fils aîné qui refusait se couvrir la tête avec son capuchon pour aller à l'école, soutenant qu'il ne pleuvait pas, que ce n'est pas de la pluie ça : l'eau qui tombe du ciel s'appelle pluie.
Posté par Mr Provansal à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]