jeudi 15 novembre 2007

Air de réponse

En 1996 j'ai rencontré René Chabout dans un studio de télé, très curieux d'entendre sa voix d'enrhumé qui a fait école pour annoncer la météo à la radio, dans les formules typées du rhume : "les brouillards matinaux se dissiperont…" Je crois même lui avoir serré la main, et être un peu déçu de son bonjour ou le caractère de sa voix s'effaçait, civil. J'assistais à l'enregistrement de son bulletin, pendant quoi, donnant tout l'effet nasal nécessaire, la voix réconciliait pour moi l'abstrait du poste et le présent trivial.
Posté par Mr Provansal à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 15 novembre 2007

J'ajoute que Pontormo, dans son journal, mentionne surtout ce qu'il mange, par le menu, moins le temps qu'il fait, il note le froid, et des morceaux de son travail de peintre qui se mélange à ce qu'il mange. Il y a une édition récente et disponible, si quelqu'un veut le lire…
Posté par Mr Provansal à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2007

Suite

Le vent s'est levé tout en début d'après midi, ne changeant rien aux lumières, ombrageuses finalement, mais portant le froid.
Posté par Mr Provansal à 17:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2007

Pluie

Dormir sous le bruit de la pluie, mais pas sous la pluie, c'est ce qui compte, et l'air doux d'après la pluie ce matin puis, sans vent marqué, les nuages s'en vont, s'envolent devrait-on dire. Gros nuages qui vont gonfler tout l'après-midi le dessus blanc de leur masse tandis qu'il se déplacent sur leur base grise, se partageant le ciel avec lui même où le soleil passe par endroits-moments.
Posté par Mr Provansal à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 13 novembre 2007

Chronique

Un livre fini de lire, avant-hier, ("C'était toute une vie" de François Bon, et dont le titre me rappelle, à la fin mais pas avant et sans que je sache pourquoi, le mot de Montaigne au début des Essais : "Où que votre vie finisse, elle y est toute.") me sort de la mémoire une chose que je sais depuis longtemps : que la pénalisation des commerce et usage de la drogue les associe au commerce et à l'usage du crime. Dans ce contexte, que l'idée soit possible pour un chef d'Etat, comme en France par exemple, de dépénaliser le droit des... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 16:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 12 novembre 2007

Aplomb

Une bruine ce matin, suivie d'un nuage massif avec des ventres de plomb qui, de la fin de matinée jusqu'au couchant, est resté sur nous malgré la brise timide et quelques morceaux de soleil en début d'après-midi, les ombres franches, des trouées de ciel bleu, mais le nuage ne bougeait pas de là. Un ourlet doré s'est glissé entre lui et le plateau vers dix-huit heure. Et cette nuit givre déjà.
Posté par Mr Provansal à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 12 novembre 2007

Présentation

Le nom "Météo rétrospective" vient d'un journal sur ce mode que j'avais composé en 2002. Mais avant cela, j'avais relevé par écrit dans un agenda le menu de mes repas et le temps qu'il avait fait, pendant quelques mois en 1997. Cette tentation du journal m'était venue par la lecture de celui d'Ozu, le cinéaste japonais, dont, à la bibliothèque de l'école des Beaux-arts où je finissais mes études, quelques pages m'avaient marqué parce qu'Ozu notait ses repas et le temps qu'il avait fait, entre autres. Marquant également, le fait qu'Ozu... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 11 novembre 2007

Redoux

Ce matin, on voyait les pins de chez T. se détacher nettement sur le fond gris bien homogène des nuages, mais de l'autre côté, vers l'Est, on ne voyait pas Cantuel, dont le relief culmine environ cent cinquante mètres plus en altitude. On en voyait les contreforts, clairement lisibles avec le modelé des rousseurs à leurs arbres. Pas à proprement parler du brouillard donc, un nuage bas, ne donnant pas de pluie mais le sol était mouillé de la nuit, et le linge qu'on avait oublié de rentrer hier soir légèrement humide, pas plus. Ce temps... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 novembre 2007

Nous qui faisons vivre la banque et les banquiers.

Le vent d’hier a soufflé toute la soirée, pas un seul nuage, et la nuit découverte, la température a dégringolé de nouveau. Ce matin il faisait moins deux degrés sans l’ombre d’une brume ou nuée ; de ce fait, le jour s’est vite levé puis réchauffé. Le vent d’hier s’est mis à tourner, d’abord à l’Est puis plus au Nord, enfin de nouveau du Nord-Ouest, froid, persiflant, moins océanique, charriant des nuages qui doivent être gros et tout en hauteur aussi parce que, d’ici, nous n’en voyons que le dessous, gris foncé, molleton qui s’étend... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 novembre 2007

Virage de rivage

Une averse silencieuse au début de la nuit, une autre à la fin, si bien que tout était mouillé ce matin ; le ciel couvert assez haut mais gris, pas de nuages blancs, qui rehausse la température d'au moins cinq ou six degrés. Puis le vent se lève un peu tard et balaye tout ça ; hier déjà les amorces de bourrasques s'étaient manifestées, mais ce matin le vent rapporte un ciel océanique, vif en lumière. D'ailleurs je ne sais pas pourquoi les rafales qui font des pointes entre quarante et soixante kilomètres/heure ici sont d'une teneur... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]