dimanche 6 juillet 2008

Ce matin, le ciel plat comme une mer de nuages qui serait calme le soir, et la tête en bas… Puis il a semblé que les nuages se dissipaient, qu'ils se formaient en masses éparses, diverses, avec des grands intervalles d'un joli bleu matinale, et vlan, le ciel a tourné, versé dans une masse plus soudée, grise sombre et orographique : basse et tenant du brouillard sur les collines de C. ou de B. seulement d'une centaine de mètres plus en altitude. Il ne faisait plus que 16 degrés en début de soirée, pour encore 30 hier (avec un temps... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 juillet 2008

Mort d'Alain Dister

C'est lui qui avait publié le premier livre en France relatif à Frank Zappa ; c'est peu de choses, c'est beaucoup. Je donne ci-dessous le commencement de son livre en 'extrait', qui raconte comment cette soirée vraisemblablement mal commencée fut l'occasion de sa rencontre avec Ray Collins, le chanteur des Mothers à l'époque, puis du groupe au complet. Il finit de relater cette anecdote comme le commencement de quelque chose, mais dans un ton qui laisse entendre que c'est obligatoirement la fin d'autre chose. "Alors, sans que je... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 4 juillet 2008

Alain Dister, Frank Zappa et les mothers of inventions (éd. Albin Michel/Rock&folk, p. 7)

"Il pleuvait sur Melrose Avenue. Les rails d'un chemin de fer luisaient sous les néons. La grosse Chevrolet rouge, prêtée par un ami, sursauta en souplesse au passage à niveau. Un peu plus loin sur l'avenue, une quelconque voiture conduite par une femme un peu paumée la heurta par l'arrière, sans grand dommage. Il y aurait tout de même pour une bonne poignée de dollars de réparations, et l'ami ne serait pas content. Après, plus de Chevrolet rouge pour partir en virée dans ces rares coins de Los Angeles où l'on pouvait trouver de... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 3 juillet 2008

Cela s'est déclaré quand il faisait déjà bien nuit, le tonnerre ayant longtemps roulé. Quelques rafales resserrées pour donner le ton, aux environs de minuit, puis l'explosion du jour dans la nuit, le déferlement des gouttes abattues sur le toit, comme un joueur de cartes, d'un trait. Le son charmant devient brutal. Le gros de l'affaire n'a pas duré beaucoup plus que deux heures, mais le ciel a craqué soudain, bruit de l'arbre qui tombe, dernières fibres qui cèdent, qui finissent dans un éclatement. Le ciel pris d'un flash lorsque la... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 juillet 2008

Le temps, toute la journée à l'orage et dans les 30 degrés, l'est davantage encore ce soir, le vent tombé ne donnant que des amorces de rafales pouvant annoncer la pluie, des gros nuages lourds qui circulent, vont et viennent dans l'indécision, s'amenuisant même parfois, et s'il est tombé trois gouttes à 20 h. 30, le temps ne se décide pas à éclater.
Posté par Mr Provansal à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 30 juin 2008

Belle journée, toujours par animation de l'air d'ouest et d'Est, vent changeant mais jamais fort, au contraire, frais et doux, tandis que les escadrons de martinets rasent les cimes des arbres. Du nuage aussi, constamment changeant, nappe, masse, voile, haut puis moins haut, sans menace, plutôt des allures de promenade, ou d'espace exalté, perspectives sans horizon, démantelées mais dont quelques éléments de structure dérivent. La lumière biaisée périodiquement par ces nuées semblait moins forte presque tout le temps, se nuançant dans... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 juin 2008

Une voisine disait à son mari qui servait des grillades, hier soir au jardin public, en lui répondant à sa question "Tu la veux comment ?" de la sorte : "Comme la tienne mon chéri." Ce qui faisait marrer une autre voisine notant : "On va voir laquelle il va prendre…"
Posté par Mr Provansal à 21:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 29 juin 2008

Une première rose trémière s'ouvre, il a fait chaud de nouveau, mais avec une des ces brises de rêve qui font respirer l'espace, l'épanouissent. Ce matin, une flottille de nuages minuscules s'égayait dans le ciel éclatant, puis assez vite s'en allait vers le nord. Dans l'après-midi, d'autres nuages plus gros, plus dodus, circulaient à bonne allure, gardant leurs distances les uns des autres, ne faisant que passer comme un moment du paysage qu'est l'après-midi. Vers 18 h. 30, de nouveau une masse nuageuse, vers le nord-Est, cette fois,... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 29 juin 2008

Georges Perec, "Penser / Classer" (éd. Hachette 1985, p. 45)

"Sur un nombre impressionnant d'affiches apposées sur les encore récents abribus, trois bambins aux regards terriblement 'enfantins' ont, pendant une ou deux semaines, vers octobre dernier, adéquatement mis en valeur les pull-overs, écharpes et bérets susdécrits : leurs poses, leurs expressions, leurs vêtures, leurs relations, aussi bien sur le plan de la mythologie publicitaire que sur celui de ce que l'on pouvait supposer être la réalité (leur existence en tant que modèles, le rôle qu'on leur faisait jouer, le rôle qu'ils se... [Lire la suite]
Posté par Mr Provansal à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 28 juin 2008

Hier matin, le jour commençait couvert, chargé, puis avec chaleur, et aujourd'hui, sorti de quelques passages ventés, de même, le ciel immense et chauffant l'air, nonobstant quelques courants d'air, l'apéritif dans le jardin public, et les feux de la Saint-Jean, la nuit, sur la colline à l'écart du village, dans l'obscurité totale sous les veilles de Cassiopée, par-delà les voitures, les personnes se retrouvant au coup d'œil.
Posté par Mr Provansal à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]