Depuis que je la connais, ma femme a toujours eu ce mouvement rapide qui consiste, alors qu'elle se prépare une tartine, à croquer dedans avant d'avoir étalé la confiture ; de ne finir la tartine qu'après l'avoir entamée… Le plus souvent, c'est après l'avoir beurrée qu'elle a commencé d'y mordre, mais parfois, par la conversation, elle peut y mordre même deux fois, ce qui fait des économies de confiture. D'autres fois, il lui est arrivé de mordre une fois dans le pain même avant d'y avoir placer le beurre, puis une autre fois dans la tartine beurrée, enfin, d'étaler un peu de confiture sur ce qui reste de tartine. Tout cela va bien jusqu'à ce que les enfants mangent plus souvent un plus grand nombre de tartines, et bien entendu, ce qui devait arriver arriva, qu'un jour alors que l'un d'eux a demandé à sa maman de lui faire une tartine, celle-ci la lui donne entamée, confuse elle-même, à la vérité…