"Mon cher Paul,
Aujourd'hui (il est près de onze heures) reprise impressionnante de la chaleur. L'air est surchauffé, pas un brin d'air. Cette température ne doit être favorable qu'à la dilatation des métaux, favoriser les débits de boisson, remplir de joie les marchands de bière, industrie qui semble prendre des proportions respectables dans Aix, et les prétentions intellectuelles de mon pays, tas d'ignares, de crétins et de drôles. Les exceptions, il peut s'en trouver, ne se font pas connaître."