En 1996 j'ai rencontré René Chabout dans un studio de télé, très curieux d'entendre sa voix d'enrhumé qui a fait école pour annoncer la météo à la radio, dans les formules typées du rhume : "les brouillards matinaux se dissiperont…" Je crois même lui avoir serré la main, et être un peu déçu de son bonjour ou le caractère de sa voix s'effaçait, civil. J'assistais à l'enregistrement de son bulletin, pendant quoi, donnant tout l'effet nasal nécessaire, la voix réconciliait pour moi l'abstrait du poste et le présent trivial.