Déjà les cerisiers vont empourprer leurs feuilles. Quand les genêts jaunissent l'arrondi du buisson. En fin de matinée un courant d'air courbait les peupliers luisant du lumineux vernis que n'atténuait pas encore la nuée vaste autant qu'ombrageuse qui ne fit que trois gouttes. L'après-midi c'était fini : plus l'espoir d'une ondée. Chaleureux et géant nous baignant de sueur le ciel bleu revenu régna jusqu'à la nuit qui ne vient ces jours-ci qu'après 22 h. Fiable et mélodieuse elle apporte l'air frais.