"Depuis quelques jours, le bulletin météorologique diffusé à la radio à dix heures du soir commence par la même formule : 'Après dissipation des brouillards matinaux persistants…' De fait, ces derniers temps, je me réveille chaque matin avec cette lumière laiteuse d'un soleil qui n'arrive pas à déchirer les voiles qui le recouvrent. Malheureusement, il s'agit d'une situation dont la littérature et les lieux communs sont tellement remplis que j'éprouve une grande difficulté à en faire l'expérience concrète. Le brouillard matinal est 'recouvert d'un épais brouillard idéologique' qui doit être balayé pour que je puisse voir le brouillard non métaphorique au dehors. "